$miroir$
Pour Votre Information - La Lettre de Francis NIZET, Conseiller élu à l'Assemblée des Français à l'Etranger
Edito
Illustration Chers compatriotes,

Dans les contrées où la neige étend déjà son épais manteau blanc mais là aussi où, de mémoire d'hommes, on n'en eut jamais vu un moindre flocon, le monde, aux quatre de ses coins, s'apprête à célébrer Noël avec recueillement.

Les canons, à l'occasion d'une courte trêve, cesseront même de gronder et de déverser leur pluie de fer et de sang pour fêter, dans la joie et l'espérance, la mémoire des ancêtres, les vertus de la famille et les joies de l'enfance. Nous en avons tous gardé de merveilleux souvenirs lumineux et attendris.

Et même si les marchands du temple y trouveront leur compte et les fabricants l'occasion d'écouler leurs joujoux par milliers, la fête populaire de Noël, qui procède d'un curieux syncrétisme associant l'enfant Jésus né sous une bonne étoile entre le boeuf et l'âne gris et un papy plutôt sympathique arpentant méticuleusement le monde avec une hotte sur le dos, est un bel exemple de mondialisation culturelle et spirituelle diffusant un message d'espérance et de générosité. Trop rare pour ne pas s'y associer !

Les élus de l'Assemblée des Français de l'Etranger qui se réunissaient vendredi et samedi dernier à Paris avaient à coeur d'accompagner, d'une certaine façon et le mieux qui puisse être, cette mondialisation. J'y représentais les Français d'Asie du Nord. Car les deux millions et demi de Français établis hors de France sont bien ceux qui donnent corps à l'ardent désir de notre pays d'exister au-delà de ses frontières et de prendre part au concert des nations. Chacun de ces Français, par sa présence, son action et les liens qu'il noue avec ses frères étrangers participe au rayonnement, à l'influence et à la vitalité économique de notre pays.

C'est le tribut en nature que chacun de nous paie à la Nation : que cela soit dit.

Certes, cette expatriation a été le plus souvent choisie mais elle s'accompagne souvent de sacrifices, d'amis perdus de vue, de séparation avec les parents, de difficultés accrues lorsque la vie apporte, et elle le fait toujours, son lot de maladies, de morts et de malheurs.

L'Assemblée des Français de l'Etranger se bat ainsi au quotidien pour que les Français de l'étranger soient considérés par les pouvoirs publics comme des Français à part entière. Et rien n'est jamais acquis en ce domaine comme dans d'autres.
Dans ses travaux et en cette veille de Noël, il fut beaucoup question des enfants français et de leur scolarité à l'étranger, souci majeur des parents qui tiennent à leurs petits comme à la prunelle de leurs yeux.
Un bel arbre de Noêl se dresse dans chacune des 400 écoles de notre réseau d'écoles à l'étranger, le premier au monde. Il illumine le coeur encore insouciant des cent mille élèves français qui partagent leurs bancs avec autant d'élèves étrangers et il n'y a pas de meilleure mondialisation que celle-ci.

Je vous souhaite donc de joyeuses fêtes de Noël. Mes pensées vont aussi à tous ceux qui, touchés par le malheur, n'auront pas coeur à la fête.

L'aide aux PME françaises à l'étranger, une étude comparative intéressante.
Illustration L'Assemblée des Français de l'Etranger touche à tous les sujets liés à l'expatriation y compris évidemment à ses aspects économiques. Elle compte en son sein une Commission des Finances et des Affaires Economiques.

La balance commerciale de la France ne cesse de se dégrader : en 2011 son déficit pourrait être compris entre 70 et 75 milliards d'euros contre seulement 51,1 milliards en 2010. Sur 90 000 entreprises françaises à l'export, près de 85 000 sont des PME.

Le soutien et l'aide des autorités publiques se concentrent sur celles-ci avec des incitations à l'exportation pour les PME toujours en France et le soutien et l'aide aux PME déjà implantées à l'étranger afin de pérenniser leur présence et d'encourager leur développement : la Sénatrice Garriaud-Maylam, membre de l'Assemblée des Français de l'Etranger, propose ici une étude comparative des mesures de soutien aux PME menées par différents autres pays que la France pour en tirer des leçons et s'en inspirer.


Télécharger le rapport comparatif sur les PME à l'étranger.
Voir les chiffres de l'INSEE à ce sujet
Un outil de soutien aux PME : l'Assurance Prospection des Français de l'Etranger.
Illustration Créée en mai 2005 à titre expérimental, sur trois pays, le Chili, l'Argentine et le Brésil, l'APFE permet aujourd'hui de prendre en charge les dépenses de prospection effectuées par des sociétés de droit local contrôlées par des Français, pour la commercialisation de produits français. Ce dispositif a été étendu récemment à des pays d'Asie et d'Océanie (Japon, Hong-Kong, Singapour, Australie, Nouvelle Zélande).

L'APFE permet la création d'une société de droit local et le lancement de l'opération commerciale. Elle permet aussi très souvent à un VIE en fin de contrat de rester dans le pays et mettre à profit sa connaissance du marché local acquise lors de son contrat de VIE.


Télécharger un modèle de contrat APFE.
Aller sur le site de l'Ambassade de France en Chine pour plus de détails.
La question écrite du mois : allocations familiales pour les enfants restés en France.
Illustration Les élus à l'Assemblée des Français de l'Etranger peuvent poser des questions écrites ou orales (dans ce cas, ils peuvent commenter la réponse oralement) au gouvernement ou à l'Administration. Ceci permet d'attirer l'attention des pouvoirs publics sur un sujet ou de demander des précisions sur un point particulier. Comme dans chacune de mes lettres, je vous fais part d'une de mes questions, parmi d'autres, et la réponse qui en a été faite :

Objet : conditions de versement des allocations familiales dans le cas de parents résidant à l'étranger.

De nombreux parents français résidant à l'étranger ont des enfants vivant en France par exemple pour y suivre des études. Les caisses d'allocations familiales refusent de verser les allocations familiales sous le prétexte que les parents ne résident pas de façon permanente en France. Quel est le cadre législatif et réglementaire correspondant ?

Télécharger la réponse de la Direction de la Sécurité Sociale.
Coupe de pouce à Mademoiselle Darmau.
Illustration Comme dans chaque lettre, un ou une compatriote à la recherche d'un emploi.

Aujourd'hui Lolita Darmau. A 24 ans, elle est titulaire d'un master en management du tourisme de l'Institut d'Administration des Entreprises, et parle couramment anglais et allemand. Elle a occupé les fonctions de chargée de mission pour le développement touristique en Allemagne et en Suède. Elle étudiera toutes les propositions dans le domaine de la gestion hôtelière et du tourisme.

Ecrire à darmaulolita@yahoo.fr
L'association du mois : le Cercle France Kansai.
Illustration Le Cercle France Kansai(CFK) est une association créée en 1997 à l'initiative de la Chambre de Commerce et d'Industrie Franco-japonaise qui s'est fixé pour objectif de promouvoir les relations culturelles et économiques entre les membres de la communauté francophone du Kansai, cette grande région de l'Ouest du Japon qui regroupe les villes de Kyoto, Osaka, Nara et Kobe.

Elle organise mensuellement des rencontres conviviales, associant ses membres et des amis francophiles, des Japonais qui entretiennent ou ont entretenu par le passé des relations d'affaires avec la France ou qui ont travaillé, étudié ou séjourné en France.

Le cercle organise aussi des excursions (par exemple, chez un éleveur d'escargots !). Ses membres participent activement aux événements de la CCIFJ, du Consulat de France et des autres chambres de commerce et associations avec lesquelles la CCIFJ entretient des relations dans le Kansai.

Pour contacter le Bureau du CFK : écrire à CFK 12-55 Okayamate Hirakata Osaka Japon Code postal 573-0034 ou téléphoner à M.Yoshihiro Shinagawa Portable : 090-6969-1772
Mon représentant permanent en Corée du Sud : Karim Khouider.
Illustration Ma circonscription étant très vaste, je dois me faire représenter dans les nombreux comités consulaires (action sociale, emploi-formation, sécurité, bourses scolaires). Karim Khouider me représente auprès du Consulat de France à Séoul.

A 29 ans, il réside en Corée du Sud depuis 2005. Ingénieur de formation, il a fondé et dirige une société de vente de lunettes de vue sur internet. Il est aussi Président du Cercle des Entrepreneurs Francophones de Corée.
Karim s'emploie à défendre avec énergie les intérêts des Français de Corée.

Aller sur le site du Cercle des Entrepreneurs Francophones de Corée.
Facebook Linkedin Twitter Viadeo G+
Vous recevez cette lettre d'information suite à votre inscription sur les listes consulaires ou sur le site nizet-afe.typepad.fr.
Si ce message vous a été transmis et que vous souhaitez vous abonner, vous pouvez le faire en cliquant ici.