$mirror$

  
Décembre 2016 
Le Post

photo "User experience rules"

Pardon pour cet anglicisme ; mais il exprime une notion si forte qu'il semblait nécessaire de l'énoncer sous sa forme originale. Car, lorsque Mark Zuckerberg ou Larry Page affirment que "l'expérience utilisateur" est la toute première priorité, ils n'en expriment pas moins l'une des vérités les plus fondamentales de ce début du XXIème siècle : l'expérience utilisateur est de nature à imposer de nouvelles formes de réalité. Lorsque l'expérience du VTC est tellement supérieure à celle du taxi, ou lorsqu'une encyclopédie opensource - Wikipedia- est beaucoup plus accessible et documentée qu'une "Britanica", cela définit de nouveaux standards. Or, l'approche des Etats ne consiste que trop rarement à partir de l'expérience, mais beaucoup plus généralement d'une vision théorique. Il s'agit là d'un enjeu social fort, de repenser l'expérience, avec l'appui du digital pour permettre une efficacité accrue de l'action publique, et éventuellement proposer de nouvelles approches normatives.

Lire l'intégralité de l'édito

Gilles Babinet, digital champion auprès de la Commission européenne, entrepreneur

-


La régulation en action

L'Arcep maintient la pression sur les déploiements mobiles en zones peu denses !

Parce que la connectivité de tous les territoires est une priorité de l'Arcep, l'autorité a créé en février 2016 un " Observatoire des déploiements mobiles en zones peu denses ". Réactualisé chaque trimestre, il fait le point sur une série d'obligations de déploiement que les opérateurs doivent respecter :

- les déploiements 2G et 3G sur les 3 800 centres-bourgs du programme " zones blanches - centres-bourgs ", qui n'avaient aucune couverture mobile lors des différents recensements menés depuis 2003, et sur lesquels les opérateurs sont tenus d'apporter une couverture de base (voix et internet mobile) ;

- les déploiements 4G dans la zone peu dense, qui concernent plus de 22 500 communes, soit 18% de la population et 63% du territoire. Les opérateurs titulaires de fréquences 4G (bande 800 MHz) sont tenus de couvrir, d'ici le 17 janvier 2017, 40% de la population de cette zone.

Le tableau de bord synthétisant les déploiements des opérateurs par trimestre est en ligne sur le site de l'Autorité, et toutes les données sont disponibles en open data.

En savoir plus


       
 Chiffre

Demain en chiffres
Les appareils mobiles représenteront 79% de l'utilisation mondiale d'internet d'ici à 2018. (Source : Mobile advertising Forecasts de Zenith)


En vue  

Laure Lucchesi, directrice de la mission Etalab

Le Sommet mondial du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert vient de s'achever à Paris. Derrière cet évènement d'envergure internationale se cache notamment Etalab, service de l'Etat qui pilote la politique d'ouverture et de partage des données publiques.
Etalab gère aussi le portail national data.gouv.fr sur lequel l'Arcep publie régulièrement ses jeux de données en open data.

photo
 
 
carte     

Ailleurs dans le monde
IPv4 bientôt has been ?

Depuis le 7 novembre 2016, l'IAB (Internet Architecture Board), comité chargé de la surveillance et l'évolution d'internet via diverses organisations (telles que l'IANA, l'IETF et l'IRTF), préconise que les standards établissant le fonctionnement d'internet soient dorénavant conçus et enrichis uniquement pour le protocole IPv6, sans recherche de rétrocompatibilité avec IPv4.

L'Arcep salue cette décision qui marque une étape majeure dans le processus d'adoption d'IPv6 qui doit entraîner avec lui simplification, sécurisation et innovation.

La déclaration de l'IAB sur IPv6
Le rapport au gouvernement sur l'état de déploiement du protocole IPv6 en France
L'observatoire de transition vers IPv6 de l'Arcep

    


Arcep like

L'Arcep like

La commission européenne encourage les start-up

Les start-up européennes sont essentielles pour construire l'économie de demain. Elles doivent pouvoir tirer parti des possibilités offertes par le marché unique. C'est l'ambition de la Commission européenne, qui a dévoilé fin novembre une série de mesures et d'actions.

A cette fin, la Commission fait notamment trois propositions phares :

- Un meilleur accès au financement, avec la création d'un fonds paneuropéen de fonds capital-risque ;
- Une deuxième chance pour les entrepreneurs en termes d'insolvabilité ;
- Une simplification des déclarations fiscales.

La Commission souhaite également favoriser la création d'écosystèmes entre entrepreneurs, investisseurs, et centres universitaires. Tout cela ouvrant la voie à la création d'un Conseil européen à l'innovation.

En savoir plus

   

Tout terrain

Outre-mer : l'Arcep en déplacement à Mayotte et à La Réunion

Tout terrain L'Arcep est allée, début décembre, à la rencontre des opérateurs, des collectivités et des représentants de l'État à La Réunion et à Mayotte. L'occasion pour l'Arcep d'approfondir, sur le terrain, sa connaissance des marchés réunionnais et mahorais et de leurs acteurs.

L'arrivée de la 4G, début décembre, marque une nouvelle étape dans le développement numérique de ces deux îles.

À La Réunion, le déploiement de la fibre bat son plein, l'investissement privé y est soutenu. L'Arcep suivra de près ces déploiements du très haut débit afin que l'effort d'investissement des opérateurs se fasse dans l'intérêt général, et de manière complémentaire afin de couvrir le plus largement le territoire.



Bien dit trait

" C'est le rôle des régulateurs en Europe de s'assurer que nous puissions évoluer dans un environnement équitable, et que l'ensemble des parties prenantes soient obligées d'innover elles aussi. Je veux dire que son rôle est d'inciter à l'innovation. [...] Si vous avez quelqu'un qui est constamment en train de vous mettre des bâtons dans les roues, c'est un peu agaçant. "

Frédéric Mazzella, président et fondateur de BlaBlaCar (10/11/16 - Politico)


Pendant ce temps, à Bruxelles...

Retour sur le Conseil de l'Union européenne consacré aux télécoms et au service postal

Les ministres européens en charge du numérique se sont réunis le 2 décembre dernier à Bruxelles lors d'une session du Conseil de l'Union européenne consacrée aux télécoms. Le Conseil, qui rassemble les gouvernements, constitue, avec le Parlement européen, un des principaux organes de décision de l'Union, où les textes législatifs européens sont examinés, modifiés et adoptés.

Au cœur des débats de ce Conseil figuraient :
- la suppression des frais d'itinérance prévue le 15 juin 2017 ;
- le déploiement de la 5G ;
- la libre circulation des données ;
- le financement d'accès Wi-Fi dans les collectivités ;
- et la livraison transfrontière de colis.

La proposition de révision du paquet télécoms instituant un nouveau code européen des communications électroniques a aussi été débattue par les ministres.

Le communiqué de presse sur les marchés de gros de l'itinérance
Le communiqué de presse sur l'installation de connexions internet WiFi4EU

Eu


L'Arcep raconte

Photo " Le marché du colis, et particulièrement celui du colis transfrontière, est sur le devant de la scène règlementaire. La Commission européenne a présenté un projet de règlement européen visant à dynamiser les échanges de colis en Europe. Le e-commerce représente en Europe 510 milliards d'euros en 2016 (dont 73 milliards pour la France). Pourtant, seuls 16% des flux sont à ce jour réalisés transfrontières.

Pour mieux comprendre ce marché, véritable relais de croissance pour le secteur postal et le e-commerce, et préparer l'action de l'Arcep à l'issue de l'adoption de ce projet de règlement, une équipe dédiée à cette question s'est constituée à l'Autorité.

Nos travaux se concentrent sur :
- la co-présidence, avec le régulateur allemand, du groupe de travail consacré au colis transfrontière au sein du groupe des régulateurs européens des services postaux (GREP) ;
- une dizaine d'auditions des différents acteurs du secteur, qu'ils soient e-commerçants ou distributeurs ;
- l'organisation, le 7 décembre dernier, d'un atelier de travail qui a permis de confronter les points de vue des acteurs sur les évolutions en cours ;
- la publication début 2017, en association avec la DGE, d'une étude sur la question des envois transfrontières au départ de France pour les besoins du e-commerce.

J. Coulier & A. Peroneau (direction "Courrier, colis & broadcast"), T. Jeans & J. Gerbaud (direction "Europe & international"), J. Siroteau & B. Amar (direction "Economie, marchés & numérique") & A. Gandar (direction "Affaires juridiques")



ON VOUS DONNE RENDEZ-VOUS

Image

Conférence annuelle du GRACO - 10 janvier 2017

" Relever le défi de la transition numérique des petites entreprises ", c'est le thème de la conférence du groupe d'échange entre l'Arcep, les collectivités territoriales et les opérateurs (GRACO) cette année.

Informations et inscriptions

 


agenda

Du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas
Consumer Electronics Show (CES)

... ou l'un des plus grands salons au monde dédié à la technologie et à l'innovation, si ce n'est le principal ! Le CES, c'est plus de 3 600 exposants venus du monde entier, 170 000 visiteurs professionnels et environ 2 000 produits et innovations présentées chaque année. Sébastien Soriano, président de l'Arcep et du BEREC, l'organe des régulateurs européens, se rendra sur place pour participer à un atelier consacré à l'Internet des objets : " Internet of Things: Benefits, Challenges and Opportunities "
En savoir plus

Le 1er février 2017 à Bruxelles
Atelier du BEREC consacré à l'internet des objets

Un an après la publication de son rapport sur l'internet des objets, le BEREC organise un atelier d'experts pour faire le point sur l'évolution du secteur. Les questions de vie privée, sécurité, interopérabilité et connectivité seront au programme ainsi que des cas d'études dans le secteur des transports et de l'énergie. L'évènement sera diffusé en direct sur le site du BEREC.

 

  separateur
L'ARCEP PIVOTE : LE MANIFESTE
L'ARCEP RECRUTE

VERSION WEB


Twitter Page Facebook Page RSS Feed RSS Feed

Me désinscrire

logo-footer